Echec musculaire

:: 0 commentaire ::


En musculation, on parle d'échec lorsque le muscle n'arrive plus à effectuer une répétition. Cet échec peut avoir une origine nerveuse ou musculaire, suivant le nombre de répétitions effectuées. Cet échec peut être utilisé pour pousser les muscles à fond mais nécessite une bonne capacité de récupération.




On parle souvent d'échec musculaire quand on pratique la musculation, certains sont pour, d'autres non. Petit point sur cette notion de base de l'entraînement.

L'échec musculaire est le moment où il est impossible de faire une répétition de plus, le muscle n'ayant plus la force de soulever la barre correctement sans avoir besoin de se tordre dans tous les sens. Cela consiste donc à pousser une série jusqu'à l'épuisement du muscle. Ici, c'est un échec positif, car il est impossible de faire la partie positive du mouvement (la contraction pour lever la barre) sans détériorer de manière trop importante la technique d'exécution. Il existe aussi l'échec statique (impossible de maintenir la position) ou l'échec négatif (impossible de faire la partie négative du mouvement).

Donc si vous ne pouvez plus réaliser correctement le mouvement, si vous êtes obligé de tricher et ainsi de mettre en danger vos articulations, c'est que vous êtes à l'échec.

On parle d'échec musculaire, pourtant l'échec est en grande partie d'ordre nerveux. En effet, si on arrive à l'échec avec un poids de 50 kg, c'est que le système nerveux n'arrive pas à recruter suffisamment de fibres musculaires pour soulever ces 50kg. Mais en enlevant du poids, on pourrait facilement faire quelques reps de plus avec 40kg par exemple. Donc on voit bien que le muscle avait encore la capacité de produire de la force. Femme musculation

C'est ce phénomène qui est utilisé lors de certaines techniques d'intensification comme par exemple la technique dégressive : on atteint l'échec avec une charge donnée, puis on réduit la charge pour pouvoir continuer l'exercice. C'est une technique très efficace, mais aussi très traumatisante !

Echec et nombre de répétitions :



Le type d’échec (musculaire ou nerveux) est à pondérer par rapport au nombre de reps utilisées lors de l'exercice de muscu.

Avec un faible nombre de reps (6-8), le système nerveux joue un grand rôle, car le poids est lourd, donc il faut recruter un grand nombre de fibres pour obtenir une contraction puissante. Dès que ce recrutement est impossible, l'échec survient, il est principalement nerveux. Cela peut aussi être tout simplement un échec mental dû à un manque de concentration. Avec l'entraînement, on apprend à repousser ses limites et à optimiser sa concentration pour pousser plus loin chaque série.

Avec un nombre de reps plus élevé, le poids est plus faible, le système nerveux entre moins en jeu, mais le muscle dépense bien plus d'énergie. On peut alors avoir un échec non pas nerveux, mais à cause d'un manque d'énergie pour réaliser la contraction. Sans compter l'afflux d'acide lactique qui gène la contraction et déclenche une sensation de brûlure dans le muscle : c'est un échec vraiment musculaire. Mais si vous arrêtez à cause de la brûlure, ça peut être là aussi un échec mental, due à un manque de motivation.

L'échec est nécessaire pour la prise de masse ?



L'échec est-il bénéfique pour la prise de masse musculaire ? Encore une fois, il n'existe pas de réponse universelle. L'avantage d'aller à l'échec est que ça permet de quantifier précisément la progression, car on est sûr de pousser toujours à fond. Donc si on a fait 10 reps à l'échec et qu'ensuite on en passe 11 à la séance de musculation suivante, la progression est claire.

Le principal inconvénient est que l'échec est très fatigant pour le système nerveux et le corps en général. Il oblige donc à prendre une période de repos plus importante entre les séances de musculation.

Utiliser ou pas l'échec va donc dépendre de votre capacité de récupération et de vos objectifs d'entraînement. Si vous faites peu de séances d'entraînement (1à 2 par semaine), ça peut être utile, sinon ça risque d'être contre-productif.

Attention aussi au danger de faire chuter la barre ! Sur certains exercices (développé couché par exemple) évitez l’échec musculaire si vous n'avez pas de partenaire pour vous assurer.


On en parle sur le forum : Construire Un Plan D'entraînement De Muscu






Tags : Exercices de musculation ;



Désolé, écriture des commentaires temporairement désactivée.

Accueil > Entraînement > Construire un plan d'entraînement de muscu > Echec musculaire




Découvrez la gamme AM Nutrition



La boutique de All-musculation
Conseils sur les protéines, la créatine ...
Voir le Forum de musculation
Et n'oubliez pas vos compléments diététiques




    Les meilleurs exos pour les abdosLes meilleurs exos pour les abdos : Les quatre meilleurs exercices de musculation pour les abdominaux ...
    Musculation pour adolescentMusculation pour adolescent : Les adolescents, comme les adultes, peuvent retirer de grands ...







Conseils vitamines et minéraux
Conseils nutrition, régimes et minceur
Infos phythothérapie : sport et santé